Main menu
0:00
0:00

Vous prenez congé de la Russie,

Vous l’avez parcourue en tous sens.

Buvez, mangez, vous êtes mes hôtes,

Il y en aura pour tout le monde.

 

Bientôt le soir. Le soleil va se coucher.

Il fera plus sombre dans la pièce ;

Nous serons là à rire, à discuter,

Et puis, selon le vieil usage,

 

Vous chanterez des chansons :

Celle de ce pays lointain, ensoleillé et joyeux,

Et de ce faucon fier, à l’œil perçant,

Qui plane dans la brume, juste avant l’aube.

 

Pardonnez à notre chanson

Si l’angoisse et la tristesse y résonnent.

Chers hôtes, ne soyez pas sévères

Avec le vaillant cocher.

 

Sous une lune terne

La grand-route se fond dans la plaine enneigée

Les chansons gaies abondent en Russie,

Mais je n’en connais pas une seule.
Print Friendly, PDF & Email