Main menu
0:00
0:00

Comme c’est bien d’être seul,

Quand la nuit m’entoure, quand le sommeil me fuit.

Quand, à travers la dentelle des rideaux,

Ruisselle un pâle clair de lune.

 

Un papillon a heurté la vitre.

Et voilà que sans raison le souvenir lumineux

De nos rencontres me revient en mémoire,

Exempt de la vieille souffrance.

 

 

Dans le ciel on voit la Vierge et la Balance.

Et le chien s’agite dans son sommeil.

Et l’horloge remplit le monde entier de son bruit,

Mais personne ne l’entend.
Print Friendly, PDF & Email