Main menu
0:00
0:00

Et voilà que l’été a pris fin

Par l’éclat d’une comète dans les cieux.

Et tout dans les champs et les bois

Montre que l’automne est proche.

 

Toute cette rosée dans la brume,

Et l’herbe  collée au sol,

Et les bouleaux blafards

Dans un brouillard violet.

 

Au seuil de cet adieu

Peurs et doutes se font légers.

Sans regrets et sans ennui

Je laisserai le courant me prendre.

 

Ma chanson est finie,

L’abeille ne bourdonne plus dans les fleurs,

Et ma barque, sans bruit,

A quitté le rivage.

Print Friendly, PDF & Email