Main menu
0:00
0:00

Les instants de nos rencontres

Ont fondu  depuis longtemps.

Pourtant j’ai su

En préserver un,

 

Et je n’en suis pas content :

J’en veux au destin qui a voulu

Que je garde dans l’âme ton regard,

Mais c’est ton regard qui me protège.

Print Friendly, PDF & Email