Main menu
0:00
0:00

Dans le désert règne le souffle du simoun.

Rien ne dure dans la steppe.

Où donc est Karakoroum,

Capitale de la Horde d’or?

 

C’est bien d’ici qu’elle partait

Pour ses campagnes sanglantes,

Villes détruites,

Pays et peuples asservis.

 

Une ville pourtant échappa

A ces malheurs, au feu et au sang.

Même si le glaive du destin la menaçait

(Noble ville certes, mais non éternelle).

Une ville, une seule.

Et pour Moscou, combien de batailles,

De sièges et d’incendies?

 

Mais voici qu’elles se relèvent,

Qu’elles renaissent de leurs cendres, les villes de Russie.

Et leurs coupoles s’élancent vers les cieux,

Légères et dorées.

 

Ces pensées se dissiperont.

Je scruterai ces étendues impassibles.

Où donc est Karakoroum,

Capitale de la Horde d’or?

 

Les lois de l’Histoire sont cruelles.

Le Temps impose à tout sa mesure.

Des collines. La steppe nue. Du sable.

Une route poussiéreuse et la lune au-dessus.
Print Friendly, PDF & Email