Main menu
0:00
0:00

Le Tibre gronde, mécontent.

Au bord de l’eau, dans le sable, des enfants jouent…

J’ai dans l’âme la clameur d’époques révolues

Et sur mes sandales une  poussière séculaire.

 

Cette éternité, je la vois, elle est là.

Je suis fatigué de ces spectacles, rassasié de ce pain.

Il y a longtemps que Rome est tombée. Et moi,

Toujours en vie, je regarde ce ciel et c’est une joie.

Print Friendly, PDF & Email