Main menu
0:00
0:00

Une maison abandonnée. Des portes béantes.

Rendus à l’état sauvage, les volets grincent tristement.

Les bêtes craintives n’ont pas peur de cette maison,

Même si quelqu’un en a fait le tour il y a peu.

Les souris culottées vaquent à leurs affaires,

Des oiseaux de hasard jacassent, insouciants.

Le toit a glissé, il ne vaut plus rien,

Et les fenêtres brillent, orbites vides.

Lieu désert, silencieux, solitaire.

Seul un héron qui passe, là-haut.

 

Rossignol, qu’est-ce que tu racontes, à quoi bon chanter,

Qui va se réjouir de t’entendre?
Print Friendly, PDF & Email